Les phasmes sont les champions du mimétisme. Ils se camouflent parfaitement dans leur environnement. On en trouve de plus en plus, car le commerce de phasme est en pleine expansion.

Aujourd’hui, l’O.P.L. vous propose un élevage de difficulté moyenne : le phasme Extatosoma tiaratum.

P1070812
Femelle d’Extatosoma tiaratum. Élevage O.P.L.

Description :

Cette espèce vit en Australie et en Nouvelle-Guinée. On l’appelle phasme à tiare en raison de la forme de sa tête. Ils peuvent avoir des couleurs différentes : vert, marron, jaune…

Durée de vie :

  • Incubation: 6 mois à 1 an
  • Durée de développement (L1-L6) : 4 à 7 mois
  • Durée de vie du mâle: 1 à 4 mois
  • Durée de vie de la femelle: 5 à 10 mois

Dimorphisme sexuel :

Les mâles sont présents chez cette espèce contrairement à certains autres spécimens comme Phyllium giganteum ou Carausius morosus. Ils atteignent 13 cm de long en moyenne, ont l’abdomen lisse et brun, avec 2 paires d’ailes.

La femelle, elle, mesure 15 cm de long. Elle est couverte d’épines, ce qui permet de sexer les juvéniles à partir du deuxième stade. Elle peut être verte, jaune ou brune. Elle n’a qu’une seule paire d’ailes d’environ 2 cm.

Étape 1 : Température et Hygrométrie

La température adéquate pour cette espèce est de 23 °C même s’ils peuvent supporter des températures plus basses. L’hygrométrie doit être de 70%-80%. Vous pouvez les pulvériser 2 fois par jours (le matin et le soir). ATTENTION ! Il faut surveiller les œufs car la moisissure peut facilement proliférer.

Étape 2 : Alimentation

Les phasmes à tiare raffolent de l’eucalyptus, mais ils aiment aussi les ronces plus faciles à trouver et plus résistantes aux basses températures en hiver.

Étape 3 : Terrarium

Un terrarium en verre de dimensions 30 x 30 x 45 est idéal pour 4 couples maximum car cette espèce est relativement grosse.

Préparer son terrarium

  1. Mettez de l’essuie-tout ou de la mousse sur le fond du terrarium.
  2. Ajoutez dans le terrarium un pot en verre (un pot de cornichons convient parfaitement).
  3. Remplissez-le d’eau puis, couvrez-le avec du film plastique.
  4. Faites un trou dans le film plastique avec des ciseaux.
  5. Ajoutez les feuilles.
  6. Ajoutez les phasmes.

Étape 4 : Reproduction et ponte

Cette espèce s’accouple fréquemment et pendant de longues périodes (4 H en moyenne).

oEufs
Comparaison entre un œuf de Cuniculina imbriga (à gauche), d’Extatosoma tiaratum (au centre) et de Phyllium philippinicum (à droite)

La femelle pondra 300 à 700 œufs en moyenne dans sa vie. Ne vous étonnez pas d’entendre de petits bruits semblables à des cailloux lancés dans le terrarium ! Vous pouvez mettre les œufs dans des boîtes en plastique sur de la mousse florale ou les laisser dans le terrarium.

Étape 5 : Élevage des juvéniles*

À l’éclosion, les jeunes sont noirs et ressemblent à des fourmis ou à des araignées. Ils bougent beaucoup et ne manquent pas une occasion pour s’échapper. À partir de la deuxième mue**, ils deviennent jaunes, ils sont moins remuants et on peut les différencier leur sexe : le mâle a l’abdomen lisse tandis que la femelle a l’abdomen épineux.

Le taux de mortalité est souvent important quand les œufs éclosent.

Quelquefois, les juvéniles ont l’œuf accroché à leur patte. N’essayez pas de le retirer ! Il s’enlèvera tout seul à sa prochaine mue.

L’insecte muera 6 fois avant de devenir adulte.

Le coin dico :

*Petits phasmes.

**Les phasmes muent : c’est-à-dire qu’ils changent de peau pour grandir.

Plus d’informations:

http://www.insectes.org/opie/pdf/2259_pagesdynadocs4daffcf814f10.pdf

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s